Tél : 0478 34 51 89

© 2019 par Françoise Chapelier.

24/12/2017

Please reload

Articles récents

Les 10 clés d’une alimentation saine et source d’équilibre pour le corps et l’esprit

September 22, 2019

1/1
Please reload

A l'affiche

L’Equilibre anti-stress

Ça y est, c’est bientôt la rentrée. Avec elle, les e-mails, la reprise scolaire, les activités des enfants et les nôtres, … Et forcément, le stress.

 

 

Quelques conseils simples pour garder ou retrouver son calme naturellement, ça vous dit?

 

 

L’Equilibre acide-base


Dans le corps, certains fluides sont acides et d’autres, basiques (alcalins). Par exemple, les sucs digestifs sont acides afin de décomposer les aliments. Le degré d’acidité ou d’alcalinité des tissus se mesure grâce à son pH et devrait toujours être légèrement alcalin, soit un pH de 7,4. Or, une mauvaise alimentation pauvres en minéraux et oligo-éléments, un taux de stress élevé ou encore la sédentarité peuvent rompre l’équilibre acido-basique et entraîner un excès d’acidité dans le corps. Cet excès d’acidité encrasse les tissus et empêche les cellules de bien fonctionner et de bien communiquer … entraînant ainsi une moindre résistance au stress et une grande disposition à l’installation des maladies sur un terrain « fragilisé ».

 

Ce qui … Vous avez compris: déséquilibre acido-basique et stress forment un sacré cercle vicieux.

 

 

Quelques conseils de « base » mais tellement essentiels


Pour retrouver une attitude zen, pleine de vitalité et maintenir ce fameux équilibre acido-basique, voici 3 conseils que vous devriez adopter définitivement, sans attendre l’arrivée du stress, des dérèglements et des maladies :


1 - Bougez ! Pour faciliter l’élimination des toxines et désencrasser les tissus, rien de tel qu’un « peu » d’exercice quotidien (minimum 30 minutes : monter les escaliers à pieds, marcher d’un bon pas sur le temps de midi ou après le travail, balade avec le chien en soirée, …) !


2 - Inspirez et Respirez ! L’activité des poumons favorise la désacidification. Sur votre temps de midi, profitez-en pour prendre un bol d’air !


3 - Mangez des légumes, ils vont vous apporter de l’Energie, des oligo-éléments, des vitamines, des enzymes et beaucoup de minéraux ! Réduisez les aliments fortement acidifiants, comme les protéines animales, les farines blanches et tous les produits raffinés, les sucreries et les excitants. Foncez sur les aliments basifiants. Tous les fruits et légumes sont basifiants, surtout lorsqu’ils sont crus, privilégiez surtout les fruits rouges, le gingembre, les bananes, les pommes de terre et tous les légumes verts. On n’oublie pas non plus les précieux Oméga 3 (oléagineux, huiles de lin et de Cameline, poissons gras) pour leur pouvoir alcalinisant.

 

La recette alcalinisante express pour grands stressés-pressés : salade de pommes de terre avec des graines germées, mâche, ciboulette, herbes aromatiques, échalote, jus de citron, champignons crus, graines de courge, huile de colza (Lin ou Cameline) et tamari.

 

 

Vous hésitez encore à manger plus des légumes à chacun de vos repas ?

 

En plus de leur participation essentielle à l’équilibre acido-basique, voici les bienfaits de quelques légumes de saison à inclure dans son alimentation.

 

Les légumes saisonniers font partie d’une diversité biologique nécessaire pour éviter la monotonie culinaire et empêcher les carences nutritionnelles grâce aux composants spécifiques qui les caractérisent et aux vertus particulières contenues dans chaque espèce végétale alimentaire.

 

Aubergine : Ce légume fait partie de la diète méditerranéenne. Ses constituants bien connus en font un légume de choix comme aliment antianémique, laxatif, diurétique. L’aubergine est capable de limiter le cholestérol sanguin grâce aux fibres spécifiques qu’elle contient.

 

Betterave rouge : Le bulbe présente des vertus anti oxydantes et contient un oligo-élément peu commun, le rubidium, dont l’action est remarquable sur la digestion. Antianémique, reminéralisante, considérée comme un reconstituant sanguin.

 

Brocoli : Le sulforaphane isolé dans le brocoli est un composé qui augmenterait l’activité des enzymes anti-cancer. Il pourrait favoriser l’action de certains mécanismes majeurs de la détoxication de cancérogènes. Son apport élevé en fibres le rend précieux contre le cholestérol. Il est diurétique, laxatif. Il serait à éviter en cas de déficience de la glande thyroïde. Le curcuma et la tomate optimisent ses vertus.

 

Champignons : Parmi les principales espèces cultivées, on peut choisir le champignon dit champignon de Paris, le pleurote, le shii-také. Les champignons fournissent un complément appréciable de minéraux et d’oligo-éléments. Riches en fibres, ils occupent une place de choix dans l’alimentation santé.

 

Chicorées : La chicorée sauvage, la chicorée frisée, la chicorée scarole, toutes sont apéritives, dépuratives, digestives et reminéralisantes. Suggérée en cas d’insuffisance biliaire, d’hépatisme, d’indigestion, d’asthénie, d’anorexie, de convalescence.

 

Choux : Chou vert et Chou rouge : Des substances à potentiel protecteur sont contenues dans tous les légumes de la famille des choux, les choux protègent et inhibent l’activité de certains cancérogènes. Le jus de chou fait merveille contre les ulcères gastro-intestinaux.

 

 

Concombre : Légume estival apprécié pour ses propriétés rafraîchissantes, dépuratives du sang, diurétiques et reminéralisantes. C’est un dissolvant de l’acide urique. Légume de choix pour les tempéraments bilieux et sanguins, recommandé en cas d’œdème des jambes, des pieds et des mains, en présence d’urée, d’acide urique et de goutte.

 

Courgette : Riche en fibres solubles, elle stimule légèrement le fonctionnement des intestins. Elle est diurétique et reminéralisante. Elle est intéressante pour la santé cardiovasculaire, pour contrôler l’excès de poids, l’insuffisance rénale et les hémorroïdes.

 

Échalote, Oignon vert appelé aussi cébette : L’échalote est renommée pour ses propriétés diurétiques digestives, cholérétiques. Elle est caractérisée comme l’ail par la présence de substances soufrées spécifiques. Selon les récentes études, la consommation d’échalote entraine une réduction du risque de cancer de l’estomac et du côlon.

 

Épinard : C’est un purificateur sanguin de grande valeur. Sa richesse en sodium, potassium, calcium, phosphore, magnésium et fer en fait un antianémique et reminéralisant.

 

Laitues : En feuilles ou pommées, les laitues sont rafraîchissantes pour l’estomac. Elles ont une action régulatrice de la glycémie. Les laitues possèdent une substance spécialement concentrée dans les nervures des feuilles, douée de propriétés légèrement hypnotiques, somnifères et sédatives.

 

Navet : Le navet est diurétique et pectoral. Son jus contribue à la dissolution des lithiases rénales. Il est recommandé en cas d’angine, bronchite, enrouement, toux, catarrhe pulmonaire. Il est aussi utilisé comme anti-infectieux urinaire (cystite).

 

Oignon : La consommation d’oignon permet un apport d’oligo-éléments peu fréquents tels que le sélénium, le manganèse, le cobalt, le fluor et le molybdène. Il serait anticoagulant, empêcherait la formation de caillot et protègerait contre les risques d’obstruction des vaisseaux et de thrombose.

 

Pois mange-tout : Les fibres tendres chez le petit pois jeune deviennent dures au fur et à mesure de la maturation des gousses. Grâce à l’abondance de ces fibres, le pois mange-tout est efficace contre la constipation. Par contre, il doit être évité chez les personnes colitiques.

 

Poivron : Surtout lorsqu’il est cueilli à pleine maturité, le poivron est riche en pigments qui augmentent la résistance des petits capillaires sanguins. Les poivrons rouges contiennent beaucoup plus de vitamines A et C que les poivrons verts. Tous les poivrons possèdent des vertus antiseptiques, stomachiques, diurétiques, laxatives et anti-oxydantes.

 

Tomate : Les tomates regorgent de composés tels que le lycopène qui bloque la formation de nitrosamine responsable des tumeurs des muqueuses de l’appareil digestif, du foie, des poumons, de la vessie et de la prostate. La tomate est conseillée pour les personnes qui ont abusé de graisse animale, de sel ou de protéines animales. La tomate doit toujours être consommée bien mûre.


 

« Le jardin est une officine dont nous devrions utiliser toutes les ressources

beaucoup plus souvent et intelligemment. »

Prof. Léon Binet, ancien doyen de la Faculté de médecine de Paris

 

Please reload