Tél : 0478 34 51 89

© 2019 par Françoise Chapelier.

24/12/2017

Please reload

Articles récents

Les 10 clés d’une alimentation saine et source d’équilibre pour le corps et l’esprit

September 22, 2019

1/1
Please reload

A l'affiche

L’Automne s’installe et annonce l’arrivée de l’Hiver.

Virus et bactéries seront bientôt au rendez-vous … alors agissons de façon simple et naturelle pour prévenir plutôt que guérir.

 

L’hiver approche à grands pas et les premières épidémies de grippe, gastro et rhume pointeront sans tarder le bout de leur nez. Ces troubles peuvent nous laisser en paix si notre système immunitaire est suffisamment résistant et si nous agissons en prévention.  Adaptons notre alimentation dès l’automne afin de réduire les désagréments de l’hiver.

 

 

 

 

Voici donc quelques conseils pour aborder l’hiver en toute sérénité.

 

Tout d’abord, il est important de manger des aliments sains, complets ou semi-complets, variés et le plus frais possible afin d’apporter au corps les nutriments, vitamines, minéraux et oligo-éléments indispensables à son bon fonctionnement.

 

Dans la mesure du possible, manger des produits de saison, biologiques ou du jardin, provenant de productions locales (GAC, marchés par ex.). Ils sont d’une part, exempts (ou peu chargés) de pesticides et, d’autre part, plus riches en vitamines : 10 à 50 % de plus que ceux issus de l’agriculture conventionnelle. Les produits locaux sont à privilégier car consommés plus rapidement, ils conservent leurs nutriments : 48h après la récolte, fruits et légumes peuvent perdre jusqu’à la moitié de leurs nutriments.

 

L’idéal est de consommer les aliments non dénaturés, c’est-à-dire crus ou cuits à la vapeur car la forte chaleur détruit la plupart des micronutriments, notamment les vitamines A et C qui jouent un rôle important dans la résistance aux infections.

 

Les aliments comme les produits transformés (plats tout prêts…) et raffinés (sucre blanc, farine blanche, pâtes blanches) sont à éviter car ils ont tendance à affaiblir le système immunitaire et à surcharger notre organisme.

 

Quelques mesures alimentaires et renforts naturels

 

  1. Consommer un maximum de fruits et légumes (de saison, ou en pur jus obtenu à l’aide d’un extracteur) contenant de la vitamine C : cassis, oranges, mandarines, kiwis, citrons, poivrons jaunes et verts, brocolis, persil frais, chou frisé).  En cas d’allergies ou si vous n’aimez pas trop les fruits, on peut aussi faire une complémentation en vitamine C, avec environ 500 mg par jour (ceci varie en fonction de l’âge), comme l’acérola, qui est excellente et donne de très bons résultats.

  2. Consommer de l’ail, car il est antiseptique et purifie le sang. Mangé en quantité, cru ou cuit dans une préparation, il aide à prévenir plusieurs maladies comme les angines ou les rhino-pharyngites.

  3. Prendre, en cure ponctuelle, des vitamines, minéraux, oligo-éléments renforce les défenses immunitaires.  Favorisez l’apport en zinc (les produits de la mer et les graines de citrouilles, par exemple) et en vitamine D : celle-ci est aussi un élément vital pour un système immunitaire sain (dans le lait et le fromage bio au lait cru, les shiitakes, le maquereau, le hareng, la sardine, le thon, les œufs et … le soleil)

  4. Ne pas prendre à la légère les sensations de jambes lourdes : consommer peu ou pas d’alcool ni de tabac et pratiquer quelques exercices physiques quotidiens. Rester à l’intérieur au chaud semble être une bonne idée ;  en fait, aller dehors et faire de l’exercice va développer votre système immunitaire et votre bonne humeur de manière forte. S’il y a une activité hivernale que vous appréciez, sortez et soyez actif ! Au minimum, une marche rapide dans les bois ou dans un parc vous fera un bien fou.

  5. Diffusez des huiles essentielles bio (eucalyptus par exemple), en cas de rhume ou de nez bouché.

  6. Les probiotiques naturellement présents dans la choucroute (chou fermenté), le tempeh (un produit de soja fermenté), le yaourt, le kéfir renforcent notre système immunitaire.

  7. Restez hydraté, votre corps a besoin de beaucoup d’eau; hélas, nous buvons moins d’eau en hiver qu’en été.

Bien sûr, tous ces conseils sont insuffisants s’ils ne sont pas complétés par un sommeil réparateur, une activité physique régulière et une bonne gestion du stress !

 

Si vous n’avez pas pu appliquer ces conseils et que la grippe vous assaille quand même, n’oubliez pas ces quelques règles indispensables :

 

Important : Lutter contre une grippe est stupide, on doit seulement l’accompagner en surveillant la fièvre. (Evitez les antibiotiques : Antibiotique signifie « contre la vie » mais prenez plutôt des probiotiques « pour la vie » : une fois la grippe passée et elle ne reviendra pas de sitôt!)

 

Les 3 clés d’accompagnement d’une grippe :

  • La diète (la fièvre inactive les enzymes digestives pour que toute l’énergie du corps lutte contre le virus et ne se fatigue pas dans la digestion, c’est pourquoi on n’a jamais faim quand on est malade !)

  • Du repos

  • Au chaud

  • Bien boire (eau, tisane, bouillons, etc…)

et c’est tout !

 

A noter : Les rhumes et les grippes sont la garantie qu’on a encore les moyens et la vitalité de faire le ménage dans son corps quand il est surchargé de toxines.

 

Quelques actes et gestes simples au quotidien

 

La première des solutions est de prendre au sérieux les mesures d’hygiène de base qui sont accessibles à tous, par des précautions et des petites habitudes à incorporer dans son quotidien, et qui rendent la vie bien plus agréable.

  1. Aérez quotidiennement votre domicile.

  2. Évitez une température excédant 19 °C dans votre chambre. (Pour les frileux, rajouter une couverture).

  3. Nettoyez-vous correctement les narines, en utilisant de l’eau de mer salée ou à défaut avec du sérum physiologique.

  4. Lavez-vous les mains régulièrement dans la journée, avec un savon doux.

  5. Ne fumez pas et évitez les endroits enfumés.

  6. Humidifiez l’atmosphère de votre logement soit avec un humidificateur ou en plaçant des petits récipients d’eau sur les radiateurs.

 

Super Jus d'Automne !

 

Placez dans l'extracteur 300 g de raisin blanc, 3 pommes à jus (variété de votre choix), 20 g de curcuma frais, 5 g de gingembre frais, 3 g d'acérola en poudre (à ajouter après extraction).

 

 

Bouillon de Poule pour quand on est malade ou pour éviter de l’être

 

Le bouillon de poule déjà connu de nos ancêtres, soigne bon nombre de pathologies mais aussi les maux de l’hiver.  Faire cuire pendant 3 heures, dans une grande casserole d’eau de source et à couvert, 1 carcasse de poule bio, 3 càs de vinaigre de pomme ou ½ verre de vin blanc, 3 gousses d’ail, 3 poireaux, 1 patate douce, 1 oignon, 3 branches de céleri, 3 carottes, 1 càs de poivre noir, 2 panais, 1 càs de bouillon végétal bio.  On peut ajouter d’autres légumes de saison.   Ce bouillon est à boire bien chaud !

 

 

Restez bien couverts et profitez des meilleurs nutriments ;

voilà ce que je vous souhaite à toutes et à tous pour un hiver Vitaminé !

 

Please reload